FAQ

Où ramer ?

L'aviron se pratique essentiellement dans les clubs affiliés à la FRBA (Fédération Royale Belge d’Aviron). Il faut donc trouver un club près de votre domicile. Il y en a 13 répartis sur le territoire francophone (Wallonie - Bruxelles).

Quels conseils me donneriez-vous avant de choisir un club ?

Après avoir pris connaissance de la liste des clubs proches de chez vous, il ne vous reste qu’à visiter ceux qui vous intéressent :

  • mesurer le temps mis pour vous y rendre depuis votre domicile
  • demander les horaires des séances et leur compatibilité avec votre emploi du temps (une séance d’entraînement dure en moyenne 2 h 30, depuis votre arrivée jusqu’au départ du club)
  • comparer les prestations offertes (nombre d’entraînements par semaine, possibilité d'accès à la salle de musculation, qualité et confort des installations ?)

A quel âge peut-on commencer à ramer ?

On peut commencer à ramer à tout âge et, en général, les clubs accueillent les enfants à partir de 12 ans. Les adultes commencent souvent la pratique au sein de la section «loisir» des clubs.

A quelle saison commencer ?

Pas mal de clubs ont une saison sportive débutant en septembre, période de rentrée scolaire. Les séances d'initiation et d'apprentissage se font à cette période permettant d'être prêt à faire des randonnées ou des compétitions au printemps suivant. Certains clubs accueillent les débutants tout au long de l'année ou bien organisent des stages d'initiation en été généralement, afin de profiter du beau temps.

Quel équipement faut-il pour ramer ?

L'été, un short et un tee-shirt sont suffisants. Néanmoins, une casquette ou un bandeau peuvent aussi être utiles lors de fortes chaleurs. Lorsque le temps est plus froid, il faut porter un pantalon de survêtement et un sweat-shirt. Les collants ou le cuissard de cycliste sont aussi très appréciés des rameurs. La règle essentielle est d'avoir des vêtements « près du corps » dans lesquels on est à l'aise, sans poche afin que le rameur ne s'y accroche pas les mains pendant qu'il rame. Dans la plupart des bateaux, on rame en chaussettes. Il n'est donc pas nécessaire d'avoir de coûteuses chaussures de sport qui vont rester pendant toute la sortie sur le ponton ou dans le bateau.

Combien cela coûte-t-il ?

Le coût de la cotisation varie en fonction des conditions d'accueil de chaque club. La cotisation comprend la licence et le droit d'utiliser les installations et les bateaux ainsi que les services proposés par chaque club.

Dans quel bateau vais-je débuter ?

Le plus souvent, les premières sorties se font en yolette à quatre rameurs et un barreur. Ce sont des bateaux stables, car assez larges, mais qui présentent les mêmes installations que les bateaux de compétition. Le fait d'avoir un barreur pour diriger le bateau, permet aux rameurs de se concentrer uniquement sur la pratique en elle-même. Par la suite, c'est dans un bateau individuel ou en double que les nouveaux rameurs découvriront l'aviron. Les rameurs comprendront, dès lors, très rapidement les effets de leurs actions dans le bateau.

Quelles sont les obligations à remplir avant de commencer à ramer ?

Le règlement de sécurité impose aux pratiquants d'être capable de nager. Pour une première inscription il vous faudra présenter un certificat médical attestant l’absence de contre-indication à la pratique des activités physiques sportives. Ce certificat établi par tout docteur en médecine est valable pour tous les sports.

Vais-je tomber à l'eau ?

Rares sont les chutes, mais pas impossibles. Les bateaux utilisés pour la découverte et l'apprentissage sont plus larges que les bateaux de compétition et beaucoup plus stables. De plus, lorsque le bateau est équipé de ses avirons, ceux-ci agissent un peu comme le balancier du funambule pour le stabiliser. Lorsque les rameurs tiennent fermement les avirons avec les pelles posées à plat sur l'eau, le bateau peut être assimilé à un trimaran et reste donc très stable.

Est-ce que l'on arrête de ramer en hiver ?

Non ! Seuls les grandes crues et le gel empêchent les sorties en bateau. La plupart des clubs organisent des activités de remplacement quand les sorties sur l'eau ne sont pas possibles.

Que fait-on après la période d’initiation ?

Vous pourrez continuer à ramer au sein du club qui vous a initié, tout simplement pour le plaisir ou bien encore vous entraîner de façon plus ardue afin de participer à des compétitions.