Décès de Madame Nandancée

La LFA a appris le décès de sa présidente d'honneur, Madame Yvette Nandancée.
_____________________________________________

C’est avec émotion et tristesse que j’apprends par Roger Polspoel, ancien directeur technique de la ligue, le décès à l’âge de 93 ans de Madame Yvette Nandancée.

C’était une personne que tout le monde respectait, parfois même avec révérence. On l’appelait tous Madame Nandancée et non Yvette.

J’ai eu le plaisir de travailler des années avec elle au sein du conseil d’administration de la Ligue Francophone d’Aviron.

Elle entra au conseil en 1995 et fut d’emblée désignée vice-présidente. Elle succéda en 1998 au regretté Serge Tribel à la présidence de la ligue, fonction qu’elle céda début 2008 à Rodolphe Juprelle, lorsqu’elle quitta le conseil à près de 84 ans.

J’eus également l’occasion de la côtoyer durant des années au conseil d’administration de la National Rowing Family.

Mais ce qu’on retient d’elle par-dessus tout, c’est sa présidence du Cercle des Régates de Bruxelles qu’elle exerça jusqu’en 2013, fonction qu’elle reprit dans les années 90 au décès de son mari, Armand, qui fut lui aussi président du Cercle des Régates de Bruxelles pendant des décennies.

Elle était très attachée à son club qui lui doit beaucoup et c’est elle qui fut à l’initiative de la construction de l’actuel club-house du Cercle des Régates de Bruxelles.

Elle soutenait également de manière discrète mais efficace les Noirauds, une association caritative Bruxelloise fondée en 1876 par des rameurs Bruxellois, qui créèrent par la suite le Cercle des Régates, et dont plusieurs membres actuels sont des rameurs bruxellois.

Et puis, le grand âge étant là, je ne la vis plus. Elle s’était retirée du milieu de l’aviron. On me dit qu’elle perdait la vue et qu’elle résidait dans une maison de repos, délaissant sa belle propriété de Keerbergen où elle vécut tant d’années.

J’espère que sa fin de vie fut calme et heureuse.

Reposez en paix, Madame Nandancée.

Jean-Pierre Follet

Ancien président LFA